Agenda 21

Un plan d’actions mondial…

L’Agenda 21 est un plan d’actions pour le développement durable adopté par 173 chefs d’État lors du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en 1992. Agenda signifie « ce qui doit être fait » et 21 pour XXIe siècle. L’Agenda 21 recense les progrès que l’humanité doit réaliser au XXIe siècle pour maintenir son développement économique et social dans le respect de l’environnement.

…divisé en une multitude d’actions locales

L’Agenda 21 se décline également à l’échelle des collectivités territoriales : Région, Commune, Département, etc. Il n’y a pas de modèle imposé. Chaque collectivité réalise son programme d’actions en matière de développement durable en fonction des caractéristiques territoriales, des acteurs et de leurs attentes.

Le Développement Durable

La notion de développement durable est née en 1987 avec le rapport de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement, présidée par la norvégienne Gro Harlem Brundtland. Ce rapport fait écho aux réflexions impulsées par le Club de Rome qui, au début des années 1970, signalait déjà le danger que représente la croissance économique exponentielle du point de vue de l’épuisement des ressources, de la pollution et de la surexploitation des systèmes naturels.

Le développement durable correspond à un « mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Ces grands principes consistent à concilier les exigences de développement économique, du progrès social et de la préservation de l’environnement.

Le développement durable repose également sur une nouvelle forme de gouvernance, où la mobilisation et la participation de tous les acteurs de la société civile aux processus de décision doivent prendre le pas sur le simple échange d’informations. Le développement durable entend promouvoir la démocratie participative et rénover l’approche citoyenne.

En d’autres termes, il s’agit de répondre aux besoins de développement social, économique, culturel et d’épanouissement humain de tous les peuples de la planète tout en respectant les enjeux environnementaux cruciaux du XXIe siècle que sont les changements climatiques, la perte de la biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles.

Une démarche volontaire

La déclaration du Sommet de la Terre de Rio (1992) reconnaissant l’importance fondamentale des collectivités locales dans l’application concrète du développement durable, Troyes Champagne Métropole souhaite développer un agenda 21 local.

Cette démarche impliquera l’instauration d’un véritable dialogue avec les habitants, les associations locales et les entreprises privées afin de dégager une vision stratégique commune, locale et personnalisée ; et ce sur le long terme. La mise en place d’un plan d’actions local est une démarche volontaire, qui doit s’appuyer sur l’adhésion des élus et des services de la collectivité, aux valeurs prônées par le développement durable.

 

Les perspectives d’un Agenda 21 TCM

Troyes Champagne Métropole souhaite élaborer un Agenda 21 à l’échelle du territoire en partenariat avec les communes membres.

Il s‘agira de consulter la population de l’agglomération et d’élaborer un programme en collaboration avec les acteurs du territoire. Cet agenda 21 sera un terreau pour l’émergence des initiatives locales permettant au territoire de Troyes Champagne Métropole de développer son engagement en matière de développement durable.