Lancé l’hiver dernier, les travaux de la digue de Fouchy vont permettre de mieux protéger les 3 700 riverains et de préserver les établissements publics et activités économiques situés à proximité, tout en améliorant le cadre de vie des Troyens et Chapelains. Suite à la réalisation du déboisement nécessaire, la réhabilitation complète des berges sera menée jusqu’à l’hiver 2019-2020.

Le phasage initial des travaux a été modifié en raison de la présence avérée d’une espèce protégée de moule dans le lit de la rivière. En effet, dans un souci constant de préservation de l’environnement et suite à la suspicion de sa présence par l’Agence Française de la Biodiversité, Troyes Champagne Métropole (TCM) a réalisé un inventaire hydrobiologique sur le secteur des travaux. Ce dernier a permis d’identifier la présence de cette espèce aquatique protégée : l’Unio crassus. En conséquence, sur autorisation des services de l’Etat, des plongeurs ont procédé au relevé d’une centaine de ces moules d’eau douce afin de les déplacer dans un environnement propice et de permettre au chantier de reprendre ses droits le 19 août 2019.

Plus de 12 millions d’euros HT ont déjà été investis et 11 millions d’euros HT sont programmés afin de poursuivre la réfection des digues et l’entretien des 820 kilomètres de berges de l’agglomération troyenne.

Cette action est cofinancée par la Région Grand Est et le Fonds Européen de développement régional.