Opérateur vidéo-protection (H/F)

Date limite de candidature : 7 octobre 2020

Poste à pourvoir le : Dès que possible

Description du poste

Missions principales : Exploiter les images en vue d’informer les partenaires chargés d’intervenir sur les sites. Contribuer à la sécurisation des lieux, des espaces et des bâtiments publics par le biais d’une vidéo-protection.

Activités principales

Observation, analyse et exploitation des images et informations de la vidéoprotection

Utiliser et maîtriser le système d’exploitation vidéo,

Repérer sur écran des événements significatifs,

Analyser l’information et la relayer vers les services compétents,

Visionner des images enregistrées dans le cadre légal,

Gérer la traçabilité et l’archivage des images,

Gérer la destruction des images conformément aux règlements et procédures en vigueur,

Déclencher des outils ou différents types d’intervention (alarmes, télésurveillance, astreinte),

Rédiger des documents de synthèse (main courante, signalements, rapports, etc.),

Prendre en compte les informations issues des partenaires de la sécurité,

Participer aux coordinations chargées des plans de surveillance et d’intervention.

Contribution au fonctionnement et à l’organisation du centre de supervision urbain (CSU)

Gérer le contrôle d’accès au centre de supervision urbain pour les personnes accréditées,

Alerter les responsables hiérarchiques sur les dysfonctionnements des procédures,

Formuler des propositions d’optimisation des modes opératoires, des procédures et de l’exploitation du cycle des images.

Activités annexes 

Participation à la maintenance technique de premier niveau des équipements de vidéoprotection

Vérifier les masquages et champs de vision,

Aider à la définition des cycles automatiques ou des prépositions des caméras,

Signaler les pannes auprès des interlocuteurs compétents,

Aider les techniciens de maintenance dans leur diagnostic.

Contraintes du poste

Travail en centre de vidéoprotection en milieu confiné, travail isolé possible,

Travail de nuit,

Risques de fatigue visuelle, physique ou psychologique,

Forte pénibilité limitant la durée d’exercice du métier.

PROFIL

SAVOIRS

Savoirs socio-professionnels

Plan communal de sauvegarde ; Procédures et modes opératoires pour la vidéoprotection et la gestion des crises

Dispositif d’astreinte ; Compétences de la police municipale et nationale et de la gendarmerie dans le cadre des conventions de coordination,

Réglementation de la vidéo-protection, de l’exploitation, de l’archivage et de la destruction des images,

Responsabilité juridique, pénale et sociale liée à la vidéo-protection,

Typologie des publics et connaissances actualisées de la délinquance,

Géographie urbaine et lieux d’implantation des caméras ; Typologie et registre des alarmes,

Charte éthique et déontologique liée à la vidéo-protection ; Logiciels d’exploitation des images télé et vidéo,

Fonctions, composants, connexion des systèmes de vidéo et télésurveillance,

Techniques de maintenance de premier niveau ; Registre de sécurité, règlements internes de la collectivité.

Savoirs généraux

Procédures hiérarchiques de transmission des consignes et informations,

Organisation des services de la collectivité (Police Municipale, services, Police Nationale, Gendarmerie).

SAVOIR-FAIRE

Posséder des qualités rédactionnelles et relationnelles (Relations permanentes avec les services externes et internes de la Collectivité susceptibles d’intervenir sur les sites),

Capacité de synthèse et d’analyse Force de proposition,

Assurer la prise en compte et la transmission des consignes entre agents et auprès des responsables.

SAVOIR-ETRE 

Discrétion absolue des actions ou visionnage ; Travail contraint, encadré par les textes, règlements et procédures,

Relations permanentes avec les services de la collectivité susceptibles d’intervenir sur les sites : Police Municipale, techniques, maintenance, service de médiation,

En fonction des procédures d’information et d’intervention, relations avec les services de la sécurité publique, de la sécurité civile, les sociétés de gardiennage et de surveillance, les entreprises et sous-traitants chargés de la maintenance technique, les sapeurs-pompiers.