Maire : Arnaud MAGLOIRE
Vice-président de Troyes Champagne Métropole, chargé du Développement Durable, des Recycleries et de l’Environnement

Sainte-Savine, chef-lieu de canton, a grandi à l’ombre de Troyes mais n’en a pas moins sa propre histoire. À l’époque préhistorique, le territoire de notre commune est habité par les Celtes (ou Galls) avant qu’ils soient refoulés par les envahisseurs désignés sous le nom de Belges. La Gaule était déjà riche et les Tricasses vivaient nombreux sur notre sol. Savinien, jeune Grec né à Samos, vint dans les gaules et en 271 s’installa à Foi-Cy pour y accomplir son apostolat. L’empereur Aurélien le poursuivit au village de Rilly (actuellement Rilly-Sainte-Syre) où un soldat lui trancha la tête.

Savine, la soeur de Savinien, ne se consolant pas de l’absence de son frère, entreprit le voyage des gaules. En apprenant la mort de Savinien à un mille de Troyes, elle défaillit et mourut. Ragnégisile, Évêque de Troyes, ayant une véritable dévotion pour elle, y fit édifier au 7e siècle, un oratoire, autour duquel se construisit le village de Sainte-Savine, à l’emplacement de l’église actuelle. Pendant les guerres de religion, les récoltes du finage de Sainte-Savine seront ravagées, les maisons incendiées, des pillards rançonneront les habitants. L’église actuelle de Sainte-Savine date de cette époque (1540).

Avant la Révolution, la paroisse est sous l’obédience de l’abbaye de Montier La Celle.

Les habitants, laboureurs, manouvriers ou vignerons constituent une population de 372 habitants qui possède une école. Le 17 mars 1789, les habitants âgés de 25 ans, inscrits au rôle des contributions prirent part à l’élection des députés à l’assemblée préliminaire du Tiers Etat pour le baillage de Troyes. Ils désignèrent pour les représenter Jean Mosle et Basile Payn qui après la Révolution devinrent respectivement le 19 janvier 1790 Maire et Procureur de la Commune.

De par sa situation géographique, Sainte-Savine a toujours été le faubourg naturel de Troyes. L’agriculture et la vigne ont longtemps occupé le territoire de la commune. L’essor industriel a lieu au XIXe siècle avec, notamment, l’implantation d’entreprises textiles.
Aujourd’hui, toute la partie ouest de la ville a été sélectionnée par le Grand Troyes. pour devenir la vitrine économique de l’agglomération via le « Parc du Grand Troyes ». La qualité de vie de Sainte-Savine, ainsi que les efforts de la municipalité en matière de développement durable, en fait un des secteurs les plus recherchés pour l’immobilier.

La commune compte 4 écoles maternelles, 5 écoles primaires, 2 collèges et 1 lycée, 2 lieux de vie pour les séniors, 1 médiathèque, 1 école de musique et de danse, 3 salles dédiés au sport, 1 terrain de football, 1 piste d’athlétisme, 1 stand de tir, 1 boulodrome, 4 courts de tennis, 4 parcs et jardins et 3 salles municipales.

Près de 80 associations proposent une offre variée aux habitants. Sainte-Savine est connue et reconnue au-delà du département pour la richesse de sa programmation culturelle et notamment pour ses deux festivals annuels :  Les Arts de la Rue et pour le jeune public Cours z’y Vite. Plusieurs animations ont également lieu tout au long de l’année, notamment un spectacle chaque mois à l’Art Déco.

La vie économique y est aussi importante : artisans, commerçants, professions libérales, médicales, entreprises situées à Savipol.


Adresse : 1, rue Lamoricière – 10 300 Sainte-Savine

Téléphone : 03 25 71 39 50

Email :  com@ste-savine.fr

Site internet : www.sainte-savine.fr

Horaires d’ouverture de la mairie

  • DU LUNDI AU JEUDI : 8H30-12H / 13H30-17H30
  • VENDREDI  : 8H30-12H / 13H30-17H

Population : 10 134 (recensement Insee 2014, population municipale).

Gentilé : les Saviniens

Superficie : 7,55 km²

Canton : Troyes-2