Maire : Pascal DESROUSSEAUX, depuis 2013
Conseiller communautaire de Troyes Champagne Métropole

Situé à 17 kilomètres de Troyes et 4 d’Estissac, ce village, un des plus agréables du pays d’Othe s’étire tout au long d’une vallée dessinée par un ru imprévisible qui disparait et réapparait selon les saisons et son bon vouloir.

Selon certains historiens, son nom viendrait du latin : « le bois » ou « le buisson ». Pour d’autres érudits, ce lieu a pour étymologie le nom d’un propriétaire foncier romain du Grand Chaast nommé « Buccius ». Au moyen-âge, parmi les nombreux seigneurs qui se sont succédés sur ces terres, nous retiendrons le nom de Garnier 1er et de son épouse Milisende qui, de 1180 à 1191, par le biais de diverses donations à l’abbaye de Saint-Loup à Troyes réussissent à détacher Bucey de Thuisy et font du village une paroisse à part entière. En 1789, on retrouve dans les « cahiers de doléances » la signature de vieilles familles bucetonnes : les Bonnemain. Flogny, Genneret, Toulouse… Jean Thomas Bonnemain, dont la rue principale du village porte le nom, est élu député à la Constituante et traversera la période révolutionnaire sans problème. En 1829, le château qui avait toujours appartenu à des familles nobles est cédé à un roturier notaire à Estissac dont héritera la famille Douine…

Bucey est fier de son patrimoine : son église Saint-Jacques présente les caractéristiques architecturales des églises champenoises du XVIesiècle. Elle occupe semble-t-il l’emplacement de la chapelle de l’ancien château-fort. A l’intérieur on découvre entre autre des statues de l’école champenoise, des vitraux et depuis 2008 un vitrail moderne, offert par d’anciens habitant du village.

Dans la vallée s’élève une ancienne demeure fortifiée du XVIe, ferme autant que château, entourée de ses douves et tout près le « lavoir des Roises » alimenté par le ru de Bucey, lieu de promenade et aire de pique-nique aménagée. Sur la route de Vauchassis on découvre le remarquable colombier du Grand-Chaast. Cet édifice, privilège seigneurial, aujourd’hui restauré tient toute sa place dans le petit patrimoine rural.

Sur les hauteurs couronnant le village une grande forêt permet les promenades le long de sentiers balisés et la découverte d’une faune et d’une flore préservées et diversifiées.

La vie associative y est active, sports, animations, culture, sont autant de centre d’intérêts qui permettent les rencontres et entretiennent la convivialité.

Ses anciennes demeures caractéristiques du pays d’Othe, ses rues toujours fleuries, la richesse de son histoire et de son patrimoine, sa tranquillité et le sens de l’accueil de ses habitants en font un village où il fait bon vivre.


Adresse : 1, rue des Combattants d’AFN -10 190 Bucey-en-Othe

Téléphone : 03 25 70 31 49

Email : mairie@buceyenothe.fr

Site internet : buceyenothe.fr

Permanence :

  • LUNDI 9H À 18H
  • JEUDI 9H À 13H
  • SAMEDI 9H À 12H30 (EN SEMAINE IMPAIRE)

Population : 424 (recensement Insee 2014, population municipale)

Gentilé : les Bucetons

Superficie : 13,03 km²

Canton : Aix-en-Othe


Patrimoine

Église : 5, rue de l’église
Église Saint-Philippe et Saint-Pierre, communément nommée Saint-Jacques le Majeur
Datation : XVIe
Protection : inscrite MH 1925
Mobilier MH : 5 sculptures.
Verrières MH : XVIe, classé MH 1908, fragments
Verrières restaurées en 2013 grâce à ASPBO

Monument aux Morts : 26 rue Thomas Bonnemain
Type : obélisque
Inscription : « 1914-1918 » « Bucey ; A ses enfants morts pour la France »
Symboles : croix de guerre, palme,

Autres
• Château des Roises, 13 rue du Chaillotat,  XVIe, classé MH depuis 2005, privé (Monsieur Aurélio Vicquéry), encore visible les fossés, tours, corps et extensions ;
• Lavoir des Roises, localisation (à l’écart du village), 1880 ;
• Pigeonnier du Chaast, propriété privée, localisation (au milieu d’un champ), dernier vestige du château du Chaast ;
• Bois, « Bois de Bucey » ;
• Croix de chemin, ?, sortie rue de l’église ;
• Croix de chemin, ?, D15 ;
• Croix de chemin, ?, Rue du Stade ;